mercredi 14 janvier 2009

The Zombie Diaries de Kevin Gates et Michael Bartlet

The Zombie Diaries est un film indépendant d’horreur britannique réalisé par Kevin Gates et Michael Bartlett, sur un scénario de Kevin Gates et Michael Bartlett. Il est aussi monté et produit par Kevin Gates et Michael Bartlett (vive le copier-coller dans les génériques). Le casting contient pour sa part Russell Jones, Craig Stovin, Jonnie Hum, James Fisher et Anna Blades.



Découpé en courts chapitres vaguement reliés, The Zombie Diaries est l’histoire d’un infection de zombification en Angleterre (comme 28 jours plus tard, sauf que dans 28 jours plus tard ce ne sont pas des zombis). Sur le papier rien que du classique... et dans la pratique aussi.

Même si sont titre est très similaire avec Diary of The Dead, le film n'a aucun lien avec l'œuvre de Romero. En fait il est même sorti avant, de telle sorte qu'il est le premier à introduire dans un film de zombi cette idée de caméra sur l'épaule et de vue à la première personne.

The Zombie Diaries est donc majoritairement constitué des bandes vidéo d’une équipe tournant un documentaire sur l’épidémie. Au début du métrage, le caméraman enregistre une multitude de plans parfaitement inintéressants, allumant sa caméra de manière aléatoire. La réalisatrice lui demande pourquoi il filme ça. On se pose la même question tant ces scènes sont parfaitement inutiles et nuisent à l’immersion. Un barbu répond « laisse-le filmer si ça lui fait plaisir ! » Non ! On veut des zombis, pas la campagne anglaise capturée avec un caméscope de supermarché à travers la vitre arrière d’une petite cylindrée !

Quelques segments sortent de l’ordinaire, et la façon dont les différents possesseurs du caméscope (car il change plusieurs fois de main) évoluent et sombrent parfois dans la folie la plus dégueulasse est surprenante. Malheureusement The Zombie Diaries manque sérieusement de matière et ne compense ses faiblesses narratives par aucune qualité graphique.

Même si le film de zombi n’est pas une genre noble au sens des Cahiers du cinéma, on y trouve des bijoux poétiques (L’au-delà de Lucio Fulci) des brûlots politiques (Dawn of the Dead de Georges Romero) et des délires bourrés d’adrénaline et de sang (Versus de Ryuhei Kitamura). The Zombie Diaries n’appartient à aucune de ces catégories et pourrait servir d’étalon international de médiocrité. Fuyez le comme la peste (et pourtant j’aime tellement les zombis au cinéma que j’encourage même à visionner Junk de Atsushi Muroga).

PS : Merci à ceux qui m'ont signalé que le film est sorti avant Diary of The Dead.

4 commentaires:

Ghidorah a dit…

Ouf! Ca a vraiment l'air abject ce truc!

Le pire c'est que je risque de le visionner quand meme, juste pour poouvoir, moi-aussi, écrire un petit billet disant combien c'est nul!

Antoine a dit…

Ouf! Abject cette 'critique' !

Si vous voulez, il y a un bien un gros film hollywoodien à l'affiche...

Anthony a dit…

Moyen, sans plus...
Par contre, il est sorti avant Diary of the dead il me semble.

Guillaume a dit…

Ce film est sorti AVANT "diary of the dead".
Il est en plus bien meilleur que l'autre de Romero.
Un très bon film de zombies qui aurait mérité une sorti au ciné chez nous !