mardi 28 août 2007

The Calamari Wrestler de Minoru Kawasaki

The Calamari Wrestler (Ika resuraa, 2004) est un film japonais de Minoru Kawasaki. Il est interprété par Kana Ishida, Osamu Nishimura, Miho Shiraishi et Yoshihiro Takayama.



The Calamari Wrestler avait tout pour me plaire. Depuis le titre jusqu'au concept. Jugez plutôt : Taguchi vient d'emporter sa ceinture de champion du catch quand un calamar géant fait une irruption sur le ring et la lui vole avant de le pulvériser avec un facilité déconcertante. D'un coté les autorité d'organisation du catch voient très mal la chose et de l'autre Miyuko, la fiancée de Taguchi reconnais dans ce calamar son ancien amoureux Iwata (officiellement mort). Un match est alors organisé pour permettre à Taguchi de prendre sa revanche.

Malheureusement, à part le Catcheur Calamar du titre et une histoire de sport stéréotypée et linéaire offrant ses obligatoires moments d'émotions à La Belle et la Bête, il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent. Une certaine dose d'humour vient relever la sauce, centrée sur la difficulté de se comporter normalement dans la vie de tout les jours quand on est un céphalopode géant (et très prisé des amateurs de fine cuisine). Mais ce n'est pas suffisant pour meubler tout un film. Alors on se rattrape en riant devant les costumes en latex si peu réalistes qu'on se demande si le héros est censé être un calamar ou un homme déguisé en encornet.

La réalisation est ordinaire. Heureusement les combats de catch sont originaux, divertissants et même impressionnants (l'acteur principal est un vrai catcheur). Si vous êtes fan des Godzilla et autres Gamera uniquement à cause des bêtes géantes qui passent leur temps à se fritter la gueule vous trouverez votre compte ici. De plus le divertissement est grand public, mielleux et déborde de bons sentiments. Il n'y a même pas de vrai méchants ! Donc ça peux faire un bon film familial si vous voulez pervertir le plus tôt possible les goûts cinématographiques de vos bambins.

2 commentaires:

Ghidorah a dit…

Pervertir les goûts cinématographiques de mon fils le plus tôt possible, c'est exactement ce que j'essai de faire depuis un bon moment déjà.

Mais j'avais pas pensé au lutteur Calmar; films que j'ai, contrairement a toi, beaucoup apprécié (peut-être à cause de l'ambiance survolté qui régnait dans la salle de cinéma et de la présence Minoru Kawasaki).
--
Ghidorah

Dr Chewbacca a dit…

Ca a l'air excellent ce film.